iPhone : Apple devrait (enfin) diminuer la taille de l’encoche en 2020, et peut-être même abandonner Face ID l’année suivante

Posted on Posted in Lien externe
Crédits : @Apple

Alors que la firme de Cupertino était parmi les premières à dévoiler un smartphone borderless en 2017 avec l’iPhone X, Apple s’est rapidement fait rattraper par ses concurrents, avant de se faire largement distancer. La concurrence s’est en effet empressé d’opter pour l’encoche, avant de la faire disparaitre au profit de solutions plus élégantes, comme le poinçon des Samsung Galaxy S10, voir la faire totalement disparaitre avec des dalles totalement bord à bord et caméra rétractable, façon OnePlus 7 Pro.

Pourtant, Apple se trimbale encore et toujours une énorme encoche, sur des smartphones pourtant vendus à prix d’or. Pire, les modèles prévus pour l’automne prochain ne devraient toujours pas changer sur ce point. Accusant un sérieux retard à ce niveau par rapport à la concurrence, la firme devrait toutefois drastiquement diminuer la taille l’année prochaine, d’après Ming-Chi Kuo.

Dans ses visuels, Apple cache déjà l’encoche avec un fond d’écran.
Crédits : @Apple

Une encoche plus fine en 2020, pour disparaitre totalement en 2021

Le célèbre analyste spécialiste d’Apple affirme que la génération 2020 « pourrait utiliser un objectif plus petit pour grandement améliorer le ratio écran/châssis ». La taille de la lentille du capteur TrueDepth, permettant la reconnaissance faciale, serait ainsi largement réduite, permettant à l’iPhone d’arborer une encoche plus fine.

Mais un analyste du Crédit Suisse voit encore plus loin et prévoit la disparition totale de l’encoche chez Apple en 2021. Pour ce faire, la firme devra intégrer tous les capteurs frontaux sous l’écran, dont les capteurs nécessaires au bon fonctionnement de Face ID. Cette technologie commence peu à peu à se développer et est d’ores et déjà prévue chez plusieurs constructeurs dans le monde Android (Oppo, par exemple), et il n’est donc pas inenvisageable qu’Apple y passe également. Malgré tout, dans le cas de la Pomme, le défi n’est pas seulement d’intégrer la caméra frontale, mais aussi tous les éléments qui composent Face ID, et parvenir tout de même à faire fonctionner la reconnaissance faciale même si les capteurs sont placés sous l’écran.

Deuxième solution avancée par l’analyste du Crédit Suisse : Apple pourrait purement et simplement abandonner Face ID, et se résigner à opter pour un capteur d’empreinte sous l’écran comme la plupart de ses concurrents. Cette solution aurait en plus l’avantage de coûter bien moins cher à la production, puisque largement éprouvée dans le monde Android.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *