Il est désormais possible de modifier la vitesse d’élocution d’Alexa, et c’est une bonne chose

Posted on Posted in Lien externe

Pouvoir tout diriger par la parole. Voilà la promesse des nombreux assistants vocaux proposés par Amazon, Google, Microsoft ou Apple. Si on ne doute pas que le système sera parfaitement fluide dans quelques années, ces appareils sont encore perfectibles, surtout lorsqu’il s’agit de reconnaître des accents ou des termes très spécifiques. Le perfectionnement de la reconnaissance vocale fait d’ailleurs partie des chantiers des grosses firmes de la Silicon Valley.

Amazon avance petit à petit et propose désormais aux Américains de modifier la vitesse d’élocution d’Alexa (via Engadget). Un moyen de rendre leur IA plus abordable. Elle peut ainsi parler plus lentement, ce qui est particulièrement utile pour les personnes plus âgées, malentendantes, ou équipées d’une prothèse auditive. Les gros constructeurs d’enceintes connectées semblent tout particulièrement se focaliser sur les personnes en situation de handicap. Google a par exemple récemment publié des vidéos démontrant l’efficacité de son assistant pour ces dernières.

Les personnes utilisant le dispositif de façon plus intensive (les malvoyants par exemple) pourront elles en revanche accélérer l’élocution. Les autres y verront probablement un moyen d’économiser pas mal de temps et de fluidifier les « conversations » avec l’appareil. Les échanges peuvent encore aujourd’hui paraître robotiques, et augmenter la vitesse donnera l’impression de parler plus naturellement à quelqu’un.

Cette mise à jour laisse l’embarras du choix : en plus de la vitesse standard, les utilisateurs américains pourront choisir entre quatre vitesses accélérées et deux plus lentes. La multinationale n’a hélas pas précisé si cette option serait disponible dans d’autres pays, notamment la France. On ne serait certainement pas contre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *