[E3 2019] Les cinq annonces à retenir de cette édition

Posted on Posted in Lien externe

I / Microsoft évoque la prochaine génération de console avec « Project Scarlett »

La firme de Redmond était attendue sur ce point, et bien qu’elle n’ait pas montré une machine à proprement parler, elle a clairement évoqué la prochaine génération de console lors de sa conférence. Baptisée « Project Scarlett », cette machine a bénéficié de l’expertise de AMD et fonctionne grâce à une architecture Zen 2, gravée en 7 nm.

Elle devrait proposer une puissance considérablement plus élevée que sa grande sœur puisque Microsoft annonce qu’elle pourra gérer des résolutions allant jusqu’à la 8K à 120 FPS (on attend tout de même de voir ça avant de s’enthousiasmer trop vite). Les informations concernant la fiche technique sont certes peu précises, mais donnent une idée de l’engin.

On a notamment hâte de voir ce que va donner l’intégration de nouveau SSD ultrarapide, en particulier sur les temps de chargement.

Microsoft a donc profité de l’absence de Sony pour dégainer un peu plus vite. On fera néanmoins le point sur les infos liées à la machine du constructeur japonais très bientôt. Désormais, tout devrait s’accélérer avant une présentation plus complète dès l’année prochaine.

II / Le Cloud Gaming est désormais pris au sérieux par l’ensemble des acteurs du marché

C’était une évidence pour les professionnels et amateurs du jeu vidéo, mais c’est désormais clair : le cloud gaming va se démocratiser massivement sur nos consoles et PC. Les principaux acteurs de l’industrie disposent désormais tous d’un service de jeu en streaming plus ou moins développé.

En marge de l’événement, Google a pu présenter Stadia, dont nous vous avons récemment livré toutes les spécificités. La firme de Mountain View a ouvert les précommandes de son pack de démarrage, comprenant le Chromecast ultra, une manette et 3 mois d’abonnement (+3 mois à « offrir ») à Stadia Pro. Cet abonnement à 9,99 euros par mois permettra d’accéder à un catalogue gratuit, ainsi qu’à des promotions sur les nouveaux titres. Un système qui fait penser au Geforce Now de Nvidia.

De son côté, PlayStation dispose de son offre PS Now depuis un moment déjà. Elle permet actuellement de profiter de 600 jeux en streaming ou en téléchargement. Une grande majorité de ces derniers sont anciens et il n’y a pas les dernières nouveautés. Mais leur nombre ne cesse d’augmenter, et Sony pourrait mettre la main à la pâte pour l’agrémenter de titres AAA plus souvent.

Avec son xCloud, Microsoft veut lui permettre aux joueurs d’utiliser leur Xbox One pour streamer gratuitement du jeu sur n’importe quel autre écran, comme un PC, une tablette, une TV, etc… Elle sera payante seulement si vous préférez passer par les serveurs de la firme, comme elle l’a expliqué lors de son explication. Couplé au Xbox Game Pass, cela permet de profiter d’un bon catalogue de jeux récents à peu près partout ! À condition de disposer d’une bonne connexion.

Connus depuis un petit moment, les Français de Shadow proposent eux de streamer la puissance d’un PC entier. Idéal pour ceux qui veulent jouer bien sur, mais aussi pour ceux qui veulent en profiter pour travailler dessus.

Enfin, Bethesda a dévoilé Orion, une technologie d’optimisation des jeux « dans le nuage » qui permet de réduire la bande passante nécessaire pour le streaming de 40%. Ce n’est pas tout, l’éditeur a également précisé que l’encodage vidéo serait jusqu’à 30% plus rapide tandis que le taux de latence chuterait lui de 20%.

Si ces dires sont vérifiés, il s’agirait là d’un complément intéressant plus que d’une offre à part entière. Bethesda va donc le proposer à un grand nombre de plateformes de cloud gaming qui pourront ainsi requérir moins de bande passante de la part de leur client. Une approche stratégique plutôt maligne qui devra néanmoins faire ses preuves pour séduire.

III / Cyberpunk 2077 daté « featuring » Keanu Reeves

En quelques années, CD Projekt Red est devenu un des studios les plus suivis du secteur. Un succès dû à l’excellente trilogie The Witcher, dont le dernier épisode reste un des meilleurs titres de ces dernières années. Cela fait déjà un bon moment que leur prochain projet, Cyberpunk 2077, attise toutes les curiosités. Les joueurs ont pu découvrir des phases de gameplay dès l’année dernière, mais ils attendaient surtout l’annonce d’une date de sortie.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Ils la connaissent désormais… Et de quelle manière ! C’est Keanu Reeves, qui cartonne actuellement en salle avec John Wick 3, qui est venue expliquer que le jeu serait disponible le 16 avril 2020 sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. Il y a d’ailleurs fort à parier que les prochaines générations de console soient aussi concernées. L’acteur tiendra un rôle dans le titre comme le laisse entrevoir la cinématique diffusée lors de l’événement. Une apparition qui a surpris le public !

IV / Quelques nouvelles IP intéressantes

Si les suites et autres reboots sont toujours aussi populaires auprès des éditeurs, quelques nouvelles licences ont pointé le bout de leur nez lors des conférences.

Lors de la sienne, Bethesda a notamment présenté Ghostwire Tokyo, un jeu d’action/exploration se déroulant dans une capitale japonaise en proie à des phénomènes étranges, notamment des disparitions. L’atmosphère mélange aspect futuriste et référence aux mythes des Yokai, des créatures surnaturelles du folklore nippon. Avec Shinji Mikami (créateur de Resident Evil) à la réalisation, on devrait avoir droit à quelques frayeurs. On attend de voir du gameplay, mais le titre a piqué notre curiosité.

La seconde IP qui nous fait de l’œil, c’est DeathLoop. Également présenté lors du show de Bethesda, ce titre nous enthousiasme notamment, car il provient d’Arkane. Ce studio de développement français a notamment accouché de la saga Dishonored ou du très sympathique Prey. Il arrive donc à insuffler une ambiance toute particulière à ses FPS, qui se démarquent par des mécaniques de gameplay vraiment originales.

Cela semble être une nouvelle fois le cas ici puisque le titre semble s’articuler autour d’une boucle temporelle permettant de renaître à l’infini. Pas de gameplay ici non plus, mais on fait confiance au studio pour nous étonner.

Enfin, on a très hâte de découvrir plus d’informations sur le prochain titre de From Software : Elden Ring. Les développeurs des excellents Dark Souls, Bloodborne et Sekiro se sont associés à George R.R Martin, le créateur de la saga Game of Thrones pour donner naissance à leur dernier titre. Ce dernier arbore une direction artistique encore jamais prise, mais une telle collaboration a de quoi donner l’eau à la bouche. On a très envie d’en savoir plus.

V / Microsoft présente un abonnement « tout-compris »

On avait certes déjà entendu parler du Xbox Game Pass Ultimate lors de la présentation de la version « All Digital » (sans lecteur de disque) de la dernière Xbox One S, mais Microsoft a décidé d’insister dessus. Cet abonnement va permettre de combiner les avantages du Xbox Live Gold et ceux du Xbox Game Pass pour un tarif unique de 12,99 euros. Cerise sur le gâteau, les jeux de la médiathèque seront praticables sur Xbox One (et sa successeure) mais également sur PC. En facilitant l’accès à ses titres sur plusieurs plateformes, la firme uniformise et clarifie son offre.

https://platform.twitter.com/widgets.js

En cas de succès, ce qui risque d’arriver, les concurrents pourraient également se pencher sur un tel abonnement. Sony pourrait ainsi amener les joueurs à adopter plus facilement le PS Now en le couplant avec le PlayStation Plus. Mais vu le succès de ce dernier (globalement plus cher que le Xbox Live), la firme nippone n’est peut-être pas pressée. Quoi qu’il en soit, la démocratisation du dématérialisé et du cloud gaming risque de pousser les clients à demander plus de souscription « unifiées ».



Lire la suite: [E3 2019] Les cinq annonces à retenir de cette édition
Source: LeJournalduGeek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *