Digit – Le robot humilié

Posted on Posted in Lien externe

Ford et une équipe de chercheurs du MIT ont mis au point un combo voiture autonome et robot bipède pour livrer des colis jusqu’à la porte du client.

Je vous laisse regarder ce chef-d’œuvre :

Je trouve la vidéo vraiment naze et j’ai encore du mal à voir la valeur ajoutée de tout ce bordel. Surtout que le matos est commandé par Papa Raymond qui s’emmerde dans son salon et que le carton est rempli et scotché d’une main de maitre par Norbert, qui respire la joie de vivre.
Y’a encore trop d’humains, dans cette bande-annonce, vous ne trouvez pas ?

Alors, certes, la techno est belle, mais la mise en scène ici est ridicule… Un robot qui coûte des millions de dollars à concevoir, probablement des dizaines de milliers de dollars à construire, tout ça pour livrer 3 blocs de post-it à une gamine qui restera surement au chômage un bon moment après ses études financées avec un prêt étudiant à 12% étalé sur 35 ans.

Pour moi c’est gâcher de l’intelligence humaine et ridiculiser l’espèce robotique et l’espèce humaine dans la foulée. Heureusement que les robots, eux, n’ont pas encore conscience de tout ça…

Alors oui évidemment, un jour il y aura peut-être des robots livreurs de colis qui se pointeront en bagnole autonome et ce sera surement très bien puisque qu’ils permettront à des humains qui font actuellement ce métier de se livrer à des activités plus intéressantes ou lucratives pour eux.

Toutefois, j’espère que ces robots seront beaucoup plus rapides et agiles que des robots bipèdes chancelant à 0,5 km/h entre les crottes de caniche comme ce qui est présenté dans la vidéo.

Après niveau mise en scène, je préférerais vraiment les voir sauver des vies, réaliser des tâches physiques pointues, bâtir des trucs de dingue ou encore nous aider à dépolluer la planète plutôt que de les voir faire des trucs un peu secondaires comme livrer un carton. Surtout dans l’état actuel de notre civilisation.

Je trouve ça vraiment dommage que maintenant qu’on a de la technologie qui se rapproche vraiment de ce qui est décrit dans les bouquins d’Asimov, que tout ce que les wunderbar marketeux arrivent à pondre pour rendre « sexy » et « bankable » leurs robots c’est de leur faire livrer des colis tout nazes.

Je pense qu’ils méritent mieux que cela. Et nous aussi.



Lire la suite: Digit – Le robot humilié
Source: korben

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *