[Avengers : Endgame] Intrigues, Easter eggs… tout ce qu’il fallait réussir à déchiffrer

Posted on Posted in Lien externe

**Cet article contient des spoilers sur l’intrigue d’Avengers : Endgame. Si vous n’avez pas vu le film, enfilez votre armure et volez en salle ! Avengers, rassemblement! On vous laisse ce petit GIF pour partir… **

Voyages dans le temps, retours providentiels et décès précipités, le film long de trois heures a été riche en rebondissements. À la fin de la séance, beaucoup de questions trottent dans nos têtes.  Après des jours de débat à la rédaction, on vous livre notre analyse.

Comment marche le voyage dans le temps dans Avengers : Endgame ?

L’arc principal de l’intrigue d’Endgame tourne autour du voyage dans le temps. Réjouissant et frustrant à la fois, les scénaristes ont fait le pari de prendre une approche complètement différente de celle des autres films. Contrairement à Retour vers le Futur, les actions de nos voyageurs temporels n’ont pas d’impact sur leurs futurs. Quand Hulk retourne dans le passé, aucune de ses actions n’aura de conséquences sur son présent à son retour. Par exemple, si agacé par les agissements de son alter-égo de 2012, il l’avait tué, il ne serait pas mort pour autant. En supprimant Hulk, il crée une nouvelle réalité dans laquelle il est mort. Lorsqu’il prend la Pierre du Temps, il créer une timeline dans laquelle elle disparaît en 2012. Tout le monde suit ?

Où est Loki ?

Si celui de notre réalité est mort des mains de Thanos, le Loki du passé a réussi à échapper aux Avengers et à s’enfuir avec le Tesseract. Par ce geste, le frère de Thor établit un paradoxe temporel, dans lequel il ne reste pas enfermé sur Asgard et n’aide pas son frère dans la bataille contre les elfes noirs. Si beaucoup y voient un indice sur la série, le retour de Captain pourrait annuler cette réalité. Il faudrait être stratégique puisque Captain ne pourra refermer toutes les réalités ouvertes. En clair, s’il veut empêcher Loki de s’enfuir, il doit prévenir les Avengers qu’il le fera, donc créer une nouvelle temporalité. Il semble en fait beaucoup plus probable que Captain soit simplement retourné en 70 pour récupérer des particules de Pyme et replacer le Tesseract à sa place. Ainsi, un Loki alternatif se balade bien quelque part dans l’espace. Rien n’est perdu…

Où est Gamora ?

C’est le point d’ombre d’Endgame. Si la Gamora que nous connaissons a été sacrifiée par Thanos sur Vormir, la version de 2014, elle, s’est retrouvée sur Terre lors de l’affrontement de 2023. Lorsqu’il détruit l’intégralité de la flotte de Thanos de son claquement de doigts, Tony ne supprime pas tous ceux qui sont venus avec le titan fou, sinon notre Nebula serait morte avec eux. On ne sait pas exactement quel vœux fait Tony Stark, mais s’il veut détruire l’intégralité de ses adversaires, il semble probable qu’il supprime tous ceux qui viennent du passé. Gamora serait donc morte une seconde fois. Dans une des scènes finales du long-métrage, on aperçoit l’écran du Milano qui affiche le visage de la guerrière émeraude. Aucun signal GPS, cela ne veut pas forcément dire qu’elle n’est plus vivante, mais simplement que venant d’une autre dimension, elle n’a pas la même signature que son alter-égo de 2018. Mystère… Ce sera certainement un élément important dans le troisième opus des Gardiens de la Galaxie.

Comment Captain ramène-t-il la pierre de l’âme ?

C’est l’un des mystères principaux autour de la mission de Cap’. Si on imagine facilement comment le super soldat se rend sur Vormir, on ne sait pas comment il va pouvoir redonner la pierre. Jamais possédée avant Infinity War, la pierre n’est pas de celle que l’on prend et que l’on rend à sa guise. Pour l’obtenir, il vous faut sacrifier ce que vous avez aimé, et Natasha et Gamora en ont fait les frais. Est-il possible de la rendre ? Cela ramène-t-il la personne sacrifiée ? Les questions sont nombreuses et sans réponses pour le moment. Les frères Russo vont-ils laisser le doute ou clarifier la situation dans les semaines prochaines. Seul Doctor Strange le sait…

Natasha peut-elle revenir ?

Ce retour de la Pierre paraît une opportunité unique de ramener Natasha à la vie. Mais le film, énigmatique sur d’autres points, apporte une réponse très simple : elle ne pourra revenir. Le film sur Black Widow se centrera sur les origines de l’espionne du SHIELD pour lui offrir des adieux digne de ce nom. Séchez vos larmes…

Pourquoi Captain ne réapparaît-il pas dans le portail ?

Si on a vu tout à l’heure que chaque anomalie temporelle créait une nouvelle dimension, Steve, en choisissant de rester avec Peggy, a donné vie à un nouvel univers parallèle. Jusqu’ici, tout va bien. Notre Captain monte dans le portail et disparaît pendant quelques secondes. Une fois sa mission achevée, il devrait réapparaître dans ce même portail au bout de 5 secondes. En effet, le Steve de notre univers n’existe plus. Il a changé de dimension, Sam est dans la nôtre alors que Captain est dans une dimension parallèle. Nos deux personnages ne devraient pas pouvoir se parler. Si le film tenait sa logique jusqu’au bout, les dernières minutes font s’effondrer le scénario comme un château de carte. Dommage…

Une question nous taraude pourtant et personne n’a encore la réponse. Qui est le capitaine du Milano ? Thor ou Peter Quill ?

“Ne mets pas ça sur Myspace”

Dès les premières minutes du film, l’heure est à la nostalgie. Avec ces mots Tony, nous replonge 11 ans plus tôt avec le premier Iron Man. Dans la scène d’introduction, le magnat des armes à feu se retrouve à bord d’un tank avec des soldats. Lorsque l’un d’entre eux demande une photo, Stark répond “Ne mets pas ça sur Myspace”. Plus tard, alors qu’il dérive dans l’espace, il enregistre une vidéo pour Pepper. “Ne la poste pas sur les réseaux”, la boucle est bouclée.

Un deuxième caméo

Si beaucoup ont remarqué le caméo de Stan Lee, celui de Joe Russo est passé un peu plus inaperçu. Dans le groupe de parole créé par Steve, un homme parle de son premier rendez-vous. En plus d’être le premier personnage ouvertement gay du MCU, il est incarné par un des deux réalisateurs du film.

Lang 616

Les plus fans d’entre vous l’auront remarqué, mais le garage dans lequel est stocké le van de Scott, Lang 616, correspond à notre dimension dans les comics. Terre 616 correspond à notre planète avec notre temporalité propre et les héros que nous connaissons. Pointu…

Hail Hydra

L’ennemi numéro un des nazis et de crâne rouge a prononcé les mots fatidiques pour se sortir du pétrin. Dans l’ascenseur (vous avez la référence ?) en plus de faire un trait d’humour, notre Captain fait sans le savoir une référence à un comics, Steve Rogers n°1 du 25 mai 2016. Dans cette bande-dessinée, certainement la plus controversée, Captain America révèle sa véritable identité, d’agent Hydra.

New Asgard

L’endroit que choisit Thor pour rebâtir son royaume n’est pas anodin. Les plus pointilleux auront remarqué qu’il s’agit de Tønsberg, la ville qui cachait le Tesseract dans le premier épisode des aventures de Captain America. C’est aussi cette cité norvégienne qui accueille la bataille des Asgardiens contre les Géants des Glaces, dans les comics et mentionnée dans le premier Thor.

Jarvis

Avant d’être le nom d’une intelligence artificielle au service de Tony Stark, Jarvis était le majordome de la famille d’Iron Man. Lors de son voyage dans le temps, l’homme à l’armure retrouve son père et aperçoit Edwin Jarvis. Les amateurs de la série Marvel : Agent Carter l’auront remarqué, mais il s’agit du même acteur, James D’Arcy.

“Don’t do anything stupid”

Il faudra revoir le premier Captain America pour comprendre d’où vient la référence. Avant de partir pour sa mission de retour des pierres, Captain lance la phrase à son ami de toujours Bucky. En 1943, celui qui deviendra le soldat de l’Hiver, prononce ces mêmes mots à l’intention de son ami Steve Rogers.

La danse

Il lui avait promis dans le premier volet de ses aventures, Captain a offert sa danse à Peggy. Alors qu’il s’enfonçait dans l’océan, le soldat repoussait leur rencard d’une bonne soixante-dizaine d’années. Il s’est rattrapé en retrouvant son amoureuse à l’heure et la date prévue, dans un autre univers. Autre référence, la musique qui fait écho à celle du premier volet.

Les cheeseburgers

La petite Stark a de qui tenir, puisque lors de l’enterrement de son père Morgan réclame un cheeseburger. C’est la première chose que Tony demande une fois échappé de la caverne des Talibans en 2008.

Qui est le garçon des funérailles ?

Beaucoup se demandent qui était le jeune homme présent aux funérailles de Tony et la réponse se trouve dans l’épisode 3 de ses aventures. Il a bien grandi, mais il s’agit d’ Harley Keener, le petit garçon qui cache Tony après sa défaite contre les hommes du Mandarin. Son interprète Ty Simpskins a aussi interprété l’un des deux enfants dans Jurassic World. Il a donc retrouvé Chris Pratt dans la peau d’un autre personnage que celui du dresseur de dinosaures.

De nombreuses autres références, plus ou moins subtiles, viennent ponctuer le récit  à l’image d’un Thor qui ressemble plus à Jeff Bridges (qui a aussi joué dans le premier Iron Man) dans The Big Lebowski.



Lire la suite: [Avengers : Endgame] Intrigues, Easter eggs… tout ce qu’il fallait réussir à déchiffrer
Source: LeJournalduGeek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *